ce n’est qu’un début ! la philo avec les enfants
 
mots-clés

Désolé, pour pouvoir lire ce contenu, vous devez mettre à jour Flash Player depuis cette adresse :

Get Adobe Flash player

 
 
L'histoire en France des ateliers philo
-
Jean charles Pettier, prof certifié de philosophie IUFM Creteil/UPEC Paris 12
L'histoire en France des ateliers philo<br />
-<br />
Jean charles Pettier, prof certifié de philosophie IUFM Creteil/UPEC Paris 12
 
 

EN FRANCE

C’est à la fin des années 60 que la philosophie pour les enfants fait ses premiers pas. Les autres pays du globe ont commencé à suivre ce mouvement à la fin des années 80, la France ne s’y est mise que plus tardivement.

La philosophie à l’école élémentaire est apparue en France dans les années 1997-1998 à l’initiative d’enseignants du premier degré ayant une formation universitaire en philosophie (ex : Anne Lalanne, Pascal Sonzogni ou Jean-Charles Pettier) ou de réseaux associatifs (ex : Agnès Pautard et le réseau de l'AGSAS de Jacques Lévine). Certains professeurs d’IUFM (ex : Marc Bailleul à Caen, Emmanuèle Auriac-Peyronnet à Clermont-Ferrand), ayant découvert la méthode de Matthew Lipman, ont commencé à animer des sessions de formation continue en philosophie pour les instituteurs. Des intervenants en philosophie (ex : Jean-François Chazerans à Poitiers, Oscar Brénifier à Paris), parfois animateurs de café-philo, s’y sont intéressé de même que des mouvements pédagogiques (Cahiers pédagogiques , ICEM, OCCE, GFEN), dont nombre de militants se sont lancés dans l'expérience. Ce mouvement de la philosophie à l’école a rapidement pris de l’ampleur avec un laboratoire de didactique de la philosophie dédié à Montpellier, la soutenance de plusieurs thèses sur le sujet et le soutien affirmé de plusieurs académies et professeurs d’université (ex : Michel Puech, Yves Michaud). Les méthodes se sont diversifiées et étendues (de la Moyenne Section de maternelle au collège).
De nombreux éditeurs ont créé des collections de philosophie pour enfants (Philozenfants chez Nathan ; Les goûters philo chez Milan, Les petits albums de philosophie chez Autrement Jeunesse, Chouette ! Penser chez Gallimard Jeunesse). Le mouvement de la philosophie à l’école s’inscrit et se développe aujourd’hui principalement dans le cadre, plus général, du réseau des Nouvelles pratiques philosophiques qui regroupe des associations, enseignants et formateurs soucieux de développer la pratique de la philosophie dans la cité. Ce réseau bénéficie en 2006 du soutien officiel de l’Unesco puisque son colloque annuel se déroulera dans le cadre même de la journée mondiale de la philosophie de l’Unesco (novembre 2006). « Au-delà de toute participation d'ordre médiatique à une nouvelle vogue, l'intérêt de la philosophie pour les enfants rentre dans les préoccupations fondamentales de l'UNESCO. » Yersu Kim, 1999.

 

POUR MIEUX COMPRENDRE

Les méthodes

Contrairement aux états unis, en France nous avons une pluralité dans les méthodes pédagogiques liées à la philo.

Celle de Matthew Lipman, qui consiste à lire en petit groupe des extraits de romans écrits pour l’occasion; à laisser les enfants faire émerger des questions; puis à choisir et discuter l’une d’elles.
L’adulte y intervient pour relancer le débat ou maintenir le sujet.

Celle de J. Lévine, et du groupe AGSAS qui va laisser le débat aux enfants pendant un temps donné pour ensuite revenir sur le sujet et les réflexions de chacun.

Celle de Michel Tozzi, qui consiste à choisir un thème de réflexion avec les enfants et à les laisser s’exprimer de manière semi dirigée. L’accent est mis sur l’acquisition de trois compétences : conceptualisation; problématisation; argumentation.

Enfin Celle d’Oscar Brénifier, d’inspiration socratique, qui suppose une intervention importante de l’adulte pour amener l’enfant à préciser sa pensée