ce n’est qu’un début ! la philo avec les enfants
 
mots-clés
 
 Les Cahiers pédagogiques en parlent
posté le 24.01.2011

LES CAHIERS PÉDAGOGIQUES EN PARLENT

Entretien avec Cilvy Aupin, productrice d’un long métrage époustouflant sur la philo en maternelle...

Comment est née l’idée de ce film ?
De plusieurs facteurs. Il y a déjà quelques années je me demandais, en tant que mère de deux enfants, comment parler avec eux des questions essentielles avec la plus grande ouverture possible, quand on n’a souvent pas le temps adéquat ou l’éclairage culturel nécessaire. La littérature pour enfants offre un choix d’ouvrages très intéressants, mais il manquait pour moi une dimension plus dynamique. En 2007, une phrase de Michel Onfray lors d’une émission sur France Inter a déclenché ma curiosité : « Tous les enfants naissent philosophes, seuls certains le demeurent... » Michel Onfray parlait du questionnement des enfants et de cette formidable dynamique non entretenue. À ce moment précis nous avons avec mon équipe ouvert une investigation de fond. […]

[…] Il ne faut pas faire porter aux ateliers à visée philosophique un espoir démesuré, mais leur reconnaitre des qualités pédagogiques transversales importantes. Ils ont une belle place dans le cadre scolaire par le bonheur pédagogique souligné par les enseignants, mais aussi par les enfants et leurs parents. Il n’y a pas besoin d’un investissement lourd pour sa mise en place au niveau de l’institution, mais d’une concertation avec les acteurs qui travaillent depuis trente ans sur le sujet. Il faut aussi permettre un accompagnement pour ceux qui souhaitent démarrer et une bonne grosse dose de volonté politique. Cela va peut-être à l’encontre de ce qui se fait pour l’instant. Nous espérons que le film apportera une réflexion de fond. L’idée est de donner à tous un témoignage, afin que chacun s’approprie ce qu’il ressent à travers cette pratique. Nous ne voulions pas persuader, mais montrer, nous ne voulions pas prouver, mais laisser aux curieux le gout de poursuivre avec nous et créer un débat… Quand Jean-Pierre Pozzi, un des réalisateurs, nous a proposé le titre « Ce n’est qu’un début », c’est devenu une évidence.

Propos recueillis par Nicole Priou
www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php